Après les inondations, les traumatismes de la population du Pakistan

Depuis 2010, des chercheurs se sont intéressés aux effets dévastateurs des catastrophes naturelles, comme les inondations, sur la santé mentale des populations affectées au Pakistan. Un phénomène « à ne surtout pas prendre à la légère », alerte Asma Humayun, chercheuse et psychiatre à Islamabad.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les images des inondations de l’été 2022 au Pakistan ont choqué le monde entier. Avec un tiers du pays touché, des habitations détruites et des champs recouverts d’eau stagnante, les populations n’ont souvent eu d’autre choix que de fuir, tantôt pour la ville, tantôt pour les camps de déplacé·es internes ou le bord de la route, où de nombreuses personnes survivent encore à ce jour sous de simples tentes, malgré l’arrivée de l’hiver.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal