Face à la montée des eaux, l'Europe ne pourra pas protéger tous ses citoyens

Par Annika Joeres (Correctiv)

À première vue, l’Europe semble mieux préparée à une élévation du niveau de la mer que la plupart des autres régions du monde. Il n'empêche que les riverains des mers du Vieux Continent devront eux aussi s’adapter, et notamment dans les zones plus faiblement peuplées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les pays bordant les mers intérieures du continent européen sont-ils correctement préparés à la montée des eaux ? Hans-Martin Füssel, directeur des projets de protection du climat au sein de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE), organisme basé à Copenhague, n'en est pas entièrement persuadé : « Récemment, je dînais avec des collègues sur le port de Copenhague et les Danois ont demandé : où va-t-on construire une digue, ici ? » Si les pays riverains de la mer Baltique n'ont en effet connu que très peu d’inondations, le niveau de la mer au large des ports de la capitale danoise a progressé de près de dix centimètres en trente ans.