Politique monétaire : un moment de vérité pour la Fed

Pour tenter de juguler l’inflation, au plus haut depuis trente ans, la Réserve fédérale a annoncé le 4 mai une hausse de ses taux directeurs et la fin de sa politique de soutien en réponse à la crise sanitaire. Mais en période de guerre et de ralentissement, face à une inflation importée provoquée par des pénuries, la Fed n’est-elle pas en train d’intervenir à contretemps avec les mauvais instruments financiers ?

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Cela fait des semaines que le sujet accapare le monde financier : la Réserve fédérale va augmenter ses taux et durcir sa politique monétaire. Le 4 mai, Jerome Powell, son président, a confirmé ce que tout le monde attendait. Afin de lutter contre une inflation au plus haut depuis 1980 – 8,5 % en mars –, l’institution monétaire a décidé de relever ses taux directeurs de 0,50 %.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal