Au Mozambique, Total investit dans une région en guerre

Par

Dans le nord du Mozambique, les habitants sont pris en tenaille entre groupes armés et forces de sécurité gouvernementales. Pendant ce temps, le pétrolier Total et d’autres multinationales développent un projet colossal d’extraction gazière.
 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les événements s’entrechoquent tragiquement dans la province du Cabo Delgado, dans l’extrême-nord du Mozambique. D’un côté, des contrats faramineux sont conclus pour un mégaprojet d’exploitation de gaz naturel liquéfié (GNL) dans la région. De l’autre, des groupes armés au profil flou mènent des raids meurtriers, qui ont déjà fait plus de 1 500 morts et 250 000 déplacés.