Sur fond de divisions des pays membres du G20 réunis à Saint-Pétersbourg, le seuil des deux millions de Syriens fuyant leur pays a été franchi, selon le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Avec les 4,25 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays, selon les données du Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires, le nombre d’habitants contraints de partir de chez eux en raison de la guerre atteint une proportion dramatique : 30 % des 21,4 millions de résidents.