En Chine, la fabrique de l’opinion

Par

Le régime communiste chinois mène une guerre de l’information visant à discréditer le mouvement de protestation à Hong Kong. Cherchant à imposer l’image d’un consensus régnant en Chine sur cette crise, Pékin adopte notamment un discours musclé vis-à-vis des médias étrangers. Explications.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sous la poigne de fer de Xi Jinping, la Chine est passée maîtresse dans la réécriture de l’Histoire. Les héros révolutionnaires, dépoussiérés, sont de retour, les historiens trop indépendants renvoyés de l’université ou devant les tribunaux. Tout cela au nom du « révisionnisme historique », un concept qui s’applique à tout ce qui s’écarte de la version officielle. Mais cette volonté de maîtrise s’applique également à l’histoire immédiate. Et à cet égard, la crise de Hong Kong est exemplaire.