Football Leaks: le lanceur d’alerte met en cause la justice portugaise

Par et L'EIC

Rui Pinto, le lanceur d’alerte des Football Leaks, a réagi à son inculpation pour piratage informatique et à l’extension de sa détention provisoire. Il se considère comme « une sorte de prisonnier politique » et accuse la justice portugaise d’avoir ignoré ses signalements.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rui Pinto contre-attaque. Récemment inculpé pour 147 délits par le procureur de Lisbonne, le lanceur d’alerte des Football Leaks a réagi le 25 septembre dernier dans un tweet, que nous avons authentifié auprès de ses avocats. Le jeune Portugais de 30 ans y critique la passivité de la justice portugaise, qu’il accuse d’avoir ignoré les signalements sur la corruption dans le football qu’il a effectués avant son arrestation.