Allemagne et Pologne se disputent l’avenir du fleuve Oder, écosystème en péril

L’empoisonnement des poissons du fleuve frontière a relancé le bras de fer entre les deux pays riverains. Côté allemand, on veut « renaturer » une région de polders essentiels pour combattre la sécheresse. Côté polonais, on parle de « revitalisation » et d’autoroutes fluviales de la mer Baltique à la mer Noire. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Schwedt (Allemagne), Chojna, Krosno Odrzańskie (Pologne).– Les relations germano-polonaises, déjà particulièrement tendues ces dernières années, ont atteint un point bas l’été dernier. Un nouveau front s’est ouvert entre Berlin et Varsovie sur les questions fluviales et environnementales. Et plus précisément sur la gestion de l’Oder, le fleuve frontière qui sépare les deux pays, lieu refuge d’écosystèmes humides rares, mais aussi aire de transit pour des milliers d’oiseaux migrateurs.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal