Le visage hideux de la peur et de l'égoïsme

L'Europe est incapable de développer une politique cohérente d'accueil des réfugiés. Nouvelle illustration : sous-traiter la crise migratoire à la Turquie, en oubliant les valeurs fondamentales de l'Union.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 1er juillet 2015, Mediapart lançait, en partenariat avec neuf journaux tunisien et européens, des associations et des ONG, une opération éditoriale spéciale : «Ouvrez l'Europe #OpenEurope» (notre dossier ici). Il s’agissait alors de documenter et d’alerter sur la plus grave crise migratoire qui s’amorçait depuis la Seconde Guerre mondiale. Il s’agissait aussi de mettre en valeur les innombrables initiatives de solidarité des sociétés européennes et de souligner combien elles contrastaient avec l’égoïsme médiocre de nos gouvernements.