Macron reçoit un ex-premier ministre, candidat à la présidence tchèque, accusé de fraude fiscale

L’ancien premier ministre tchèque Andrej Babiš a été reçu en toute discrétion à l’Élysée mardi 10 janvier. Une façon pour Emmanuel Macron de soutenir le candidat à la présidentielle, épinglé par les Pandora Papers et visé par une enquête du Parquet national financier. En France et en Europe, les critiques se multiplient.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La rencontre ne figurait pas à l’agenda du président cette semaine. Mais Emmanuel Macron a bien reçu à l’Élysée, mardi 10 janvier, Andrej Babiš, ancien premier ministre controversé de la République tchèque et candidat à la présidentielle dans son pays, dont le premier tour se tient à partir de vendredi.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal