Eurogroupe: la «boîte noire» de l’Europe sur écoute

Par

Mediapart a écouté les séances de l’Eurogroupe enregistrées secrètement par Yánis Varoufákis en 2015, rendues publiques ce vendredi 13 mars. En quinze heures, dans ce cénacle informel des ministres des finances de la zone euro, s’est joué tout le sort de la Grèce. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il faut du temps pour que l’oreille s’habitue et reconnaisse des voix plus ou moins familières, celles de « Mario » [Draghi], « Pierre » [Moscovici], « Wolfgang » [Schäuble] ou « Christine » [Largarde]. De la patience s’impose aussi pour apprivoiser ce jargon extrêmement technique, souvent marmonné dans un mauvais anglais. Le seul autour de la table à s’exprimer dans une autre langue est Michel Sapin, alors ministre socialiste de François Hollande : il parle français.