Espagne: la chute du chef du parquet anticorruption

Par et Manuel Rico

Le procureur Manuel Moix possède le quart d'une société offshore domiciliée au Panama. Également mis en cause pour obstruction à la justice, il a présenté sa démission le 1er juin, à la suite des révélations d'infoLibre, le partenaire espagnol de Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le chef du parquet anticorruption en Espagne a démissionné jeudi 1er juin. Et pour cause, Manuel Moix est impliqué dans une affaire d'obstruction à la justice et de favoritisme, et possède des parts dans une société offshore. Voici les coulisses de la dernière affaire qui fait scandale en Espagne.