Banques: le Sénat américain relance la déréglementation

Par

Dix ans après le début de la crise financière de 2008, un texte a été adopté qui remet en cause une grande partie de la réglementation bancaire. « Il y a un sérieux risque de recréer les conditions qui ont conduit à la dernière crise financière », s'alarme l'ancien responsable du Trésor américain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est comme s'il ne s’était rien passé. Dix ans jour pour jour après l’effondrement de la banque Bear Stearns, marquant le début symbolique de la crise financière de 2008, les États-Unis sont en train de relancer le mouvement de déréglementation bancaire. Répondant aux promesses de campagne de Donald Trump de remettre en cause la législation financière, jugée beaucoup trop contraignante, les sénateurs républicains, avec le soutien d’une dizaine de sénateurs démocrates, ont adopté mercredi 14 mars une série de mesures remettant en cause des pans entiers du Dodd-Frank Act, institué après la crise de 2008. Le texte devrait être voté sans encombre par la Chambre des représentants, où les républicains ont la majorité.