Qui sont les nouveaux alliés du FN au parlement européen?

Par et

Marine Le Pen a présenté mardi le groupe qu'elle vient de constituer au parlement européen. Si elle n'a pas puisé parmi les sulfureux élus du Jobbik hongrois, elle a choisi une eurodéputée exclue du UKIP pour une affaire de fausses factures et deux Polonais monarchistes traditionalistes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Un groupe au parlement, ce n’est pas rien ! C’est une manne financière très importante », se félicitait mardi un cadre du Front national. Dans la matinée, Marine Le Pen a officiellement annoncé, lors d'une conférence de presse à Bruxelles, la création d'« Europe des nations et des libertés », le groupe qu'elle coprésidera au parlement européen avec Marcel de Graaff, du Parti de la liberté néerlandais. Ce structure bénéficiera d'une subvention européenne de 17,5 millions d'euros pour le reste de la législature.