Joe Biden face à la nécessaire réforme de la police

Deuxième volet de notre série d’entretiens sur la présidence Biden qui s’annonce, en partenariat avec l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Yann Philippe, maître de conférences en histoire et civilisation américaines à l’université de Reims Champagne-Ardenne, membre du CENA et Mondes américains de l’EHESS, revient sur les questions de réforme de la police.

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF
- YouTube

Dans le cadre d’un partenariat avec l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et à l’occasion de la transition entre les présidents Donald Trump et Joe Biden, nous donnons la parole à sept chercheuses et chercheurs de cette institution pour mieux comprendre ce pays que quatre années de mandat trumpien ont profondément divisé.

Deuxième entretien sur la réforme de la police avec Yann Philippe, maître de conférences en histoire et civilisation américaines à l’université de Reims Champagne-Ardenne, membre du Centre d’études nord-américaines (CENA) et Mondes américains de l’EHESS. Fin mai 2020, la mort à Minneapolis (Minnesota) du Noir américain George Floyd, asphyxié par un policier blanc, avait placé cette question au cœur de la campagne électorale. Alors que Joe Biden s’apprête à devenir le 46e président américain, où est-on ?

☞ Cet entretien peut aussi s’écouter en version audio

☞ Retrouvez tous les volets de notre série avec l’EHESS.

François Bougon

Aujourd’hui sur Mediapart

International — Parti pris
par Stéphane Alliès
Justice — Enquête
par Yann Philippin et Jean Letellier
Terrorisme — Enquête
par Matthieu Suc
Voir la Une du Journal

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne