Trop gras, le Nutella ne change pas

Par Michel Henry

Aux États-Unis, le Nutella a été condamné en 2012 parce que trop gras. En Europe, la marque refuse toujours de mettre en place le Nutri-Score, ce logo qui informe sur la qualité nutritionnelle, et d’épouser les tendances du moment en réduisant le sucre et l’huile de palme dans sa composition.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Qui a dit qu'on ne pouvait pas s’attaquer au Nutella ? Certainement pas Athena Hohenberg. Cette Américaine a fait plier Ferrero en janvier 2012, contraignant le fabricant à provisionner trois millions de dollars pour indemniser des consommateurs mécontents.