Mersin la cosmopolite s’apprête à sanctionner la coalition d’Erdogan

Par

Ville d’accueil de toutes les migrations, le grand port de Mersin a développé un art de la cohabitation qui passe aussi par un équilibre entre les principales forces du pays. Mais pour le scrutin du 24 juin, les habitants boudent l’alliance islamo-nationaliste du président turc.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mersin (Turquie), de notre envoyé spécial.- Dans le micro, la voix du maître de cérémonie se fait tantôt suppliante, tantôt menaçante, pour enjoindre aux spectateurs de se rassembler près de l’estrade et sauver, devant les caméras, les apparences d’une foule dense venue aduler le maître de la Turquie, candidat à sa propre succession.