Comment le Parti des travailleurs s’est fait détester

L’« antipétisme », ce sentiment de rejet du PT, s’est peu à peu généralisé au Brésil, nourri par ses erreurs, la conjoncture et les manipulations de ses adversaires. Toujours diffus dans la société, il reste aujourd’hui le meilleur atout de Jair Bolsonaro. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Natal, Bom Jesus (Brésil).– Grosses cylindrées ou modestes pétoires, deux cents motards trépignent devant la base aérienne de Natal, dans le nord-est du Brésil. Sous le soleil pesant de cette matinée du 17 juin, Jair Bolsonaro vient inaugurer la 5G sur une place de la ville. Mais peu importe l’événement, tous sont là pour participer à une motociata, un défilé de motos devenu une marque de fabrique du président.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal