Bangladesh: une étudiante brûlée vive pour avoir dénoncé son agression

Par

Nusrat Jahan Rafi est morte le 10 avril à l’âge de 19 ans, après avoir été brûlée par des étudiants voulant l’obliger à retirer sa plainte pour harcèlement sexuel contre le directeur de l’université. Avant sa mort, elle a enregistré une vidéo dénonçant ses agresseurs et réaffirmant ses accusations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La première ministre du Bangladesh, Sheikh Hasina, a affirmé, vendredi 19 avril, qu’aucun « coupable n’échapperait à l’action légale » après le meurtre d’une étudiante, brûlée vive après avoir accusé le directeur de son école d’agression sexuelle, rapportent Le Monde et l’AFP.