Migrants: l'Europe dispose de moyens pour enrayer l'hécatombe

Par

Au moins 1 650 personnes ont péri depuis le début de l'année en tentant de franchir la Méditerranée. L'Europe ne pourrait rien faire: faux. Avant le sommet européen de jeudi, Mediapart fait l'inventaire des solutions envisagées et de ce qui a déjà été expérimenté malgré la mobilisation de moyens financiers dérisoires. Lutte contre les mafias de passeurs, redéfinition de Frontex, changement des politiques d'asile et de visas: de nouveaux choix politiques sont nécessaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Europe serait impuissante face aux naufrages qui transforment la Méditerranée en cimetière migratoire ; elle n’aurait pas les moyens d’agir pour empêcher ces drames à répétition ; il ne resterait que les larmes et l’indignation en réponse à la fatalité. Telle est l’impression qui est ressortie des nombreuses déclarations entendues dimanche 19 avril à la suite du décès de 800 migrants (bilan du HCR), morts noyés après que leur embarcation a chaviré au large de la Libye.