De la décolonisation au Printemps populaire, le doublé du foot égyptien

Par Mickaël Correia

Les deux clubs principaux de la ville, Zamalek et Al Ahly, ont traversé l’histoire politique du XXe siècle égyptien. Tour à tour fers de lance face au colon anglais, puis instrumentalisés par les pouvoirs nationalistes, leurs supporters ont depuis les années 2000 pris la rue ensemble.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lors d’une première rencontre entre deux Égyptiens, bien avant d’interroger sa religion ou sa profession, la première question qui est généralement posée est « Al Ahly ou Zamalek ? ». Ces deux clubs de football du Caire font partie intégrante de l’identité sociale du pays. Et la rivalité entre les deux équipes, un derby considéré comme l’un des plus passionnés au monde, nourrit l’imaginaire populaire égyptien depuis le début du XXsiècle.