Présidentielle tunisienne : les deux camps revendiquent la victoire

Par

Favori du scrutin, Béji Caïd a proclamé sa victoire peu après la fermeture des bureaux de vote. Mais son challenger, Moncef Marzouki, a refusé de reconnaître sa défaite avant la publication des résultats définitifs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les deux candidats à l’élection présidentielle tunisienne, Béji Caïd Essebsi et Moncef Marzouki, continuaient, dimanche 21 décembre dans la soirée, à revendiquer la victoire dans l’attente des résultats définitifs.