Pour la première fois, l’agent orange devant un tribunal français

Par

Victime de l’herbicide utilisé comme arme de guerre par les Américains pendant la guerre du Vietnam il y a près de soixante ans, une Franco-Vietnamienne poursuit en justice une vingtaine de firmes multinationales, dont Monsanto. L’audience a lieu lundi 25 janvier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tran To Nga est une combattante au sourire désarmant. Pour convaincre des journalistes venus l’écouter au siège de l’Union générale des Vietnamiens de France (UGVF), elle lance : « Je veux vous faire un sourire de remerciement » et son visage, jusque-là grave, s’illumine. On est prêt à la suivre, mais il en faudra plus – et cette Franco-Vietnamienne de 78 ans le sait – pour convaincre la justice française.