Italie année zéro ? Après la plus grave crise financière depuis l'après-guerre et la mise en place d'un gouvernement de technocrates imposé par l'Union européenne et emmené par Mario Monti, l'Italie retourne aux urnes dimanche et lundi. Dans l'inconnu, au vu de sondages aux marges d'erreur approchant les 5 %. Panorama en quatre points des enjeux de ce scrutin, entre une loi électorale complexe et des dynamiques politiques incertaines pour les diverses coalitions en lice dans un paysage éclaté.