Au Brésil, les milices font régner la terreur, avec la bénédiction de Bolsonaro

Par

Apparus durant la dictature comme une réponse à la petite criminalité, les groupes d’extermination continuent de sévir dans les zones déshéritées du pays. L’arrivée au pouvoir du clan Bolsonaro a offert à ces milices une impunité encore plus grande.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Natal (nord-est du Brésil), de notre envoyé spécial.– La petite équipe d'hommes en noir pénètre dans la maison et exécute froidement les quatre hommes qu'elle trouve à l'intérieur. Les tueurs ramassent les douilles et laissent les cadavres étalés sur les matelas sans drap où dormaient leurs victimes.