André Ventura, le député qui veut réveiller l’extrême droite portugaise

Par

Il est devenu en octobre le premier député d’extrême droite élu au Portugal depuis 1974. À 37 ans, il cherche à polariser le débat public autour de sa personne, s’inspirant des méthodes de l’Italien Matteo Salvini.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lisbonne (Portugal), de notre envoyé spécial. – En pleine épidémie de coronavirus, André Ventura n’a pas résisté à une nouvelle provocation : il a proposé début mai d’établir des règles spécifiques pour le confinement de la population gitane. Et de défendre auprès de ses collègues députés un « plan spécifique » qui localiserait ces communautés, et renforcerait la présence policière dans leurs zones d’établissement.