André Ventura, le député qui veut réveiller l’extrême droite portugaise

Il est devenu en octobre le premier député d’extrême droite élu au Portugal depuis 1974. À 37 ans, il cherche à polariser le débat public autour de sa personne, s’inspirant des méthodes de l’Italien Matteo Salvini.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Lisbonne (Portugal), de notre envoyé spécial. – En pleine épidémie de coronavirus, André Ventura n’a pas résisté à une nouvelle provocation : il a proposé début mai d’établir des règles spécifiques pour le confinement de la population gitane. Et de défendre auprès de ses collègues députés un « plan spécifique » qui localiserait ces communautés, et renforcerait la présence policière dans leurs zones d’établissement.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal