«En Syrie, tous les acteurs sont convaincus qu’ils vont gagner la guerre»

Par

Arthur Quesnay est l’un des derniers chercheurs à avoir fait du terrain à Alep. Alors que le régime d'Assad a repris le contrôle intégral de la ville et que Damas, Moscou et Ankara annoncent un cessez-le-feu, il revient sur la situation en Syrie et les recompositions politiques et militaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Arthur Quesnay, doctorant en science politique (Paris-I, Panthéon-Sorbonne), est analyste au centre d'études Noria-Research. Il est le coauteur, avec Adam Baczko et Gilles Dorronsoro, de Syrie, Anatomie d'une guerre civile, paru aux éditions du CNRS en juin dernier. Dans ce livre essentiel pour comprendre ce qui se passe en Syrie, les auteurs montrent que la guerre qui s’y déroule est un moment pivot de la recomposition du grand Moyen-Orient, du Sahel à l’Afghanistan.