Portugal: l’extrême droite confirme sa progression à la présidentielle

Par

Le conservateur Marcelo Rebelo de Sousa a été réélu président de la République portugaise dimanche, tandis que l’extrême droite d’André Ventura confirme sa dynamique, en troisième position avec près de 12 % des voix.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il ne sera pas nécessaire d’organiser un deuxième tour : le président sortant, Marcelo Rebelo de Sousa (PSD, droite), 72 ans, a remporté dimanche 24 janvier l’élection présidentielle portugaise avec 60,7 % des voix. Il avait été élu la première fois en 2016 à ce poste loin d’être honorifique : le président portugais dirige les forces armées, nomme le chef du gouvernement, décrète l’état d’urgence (notamment face à la crise sanitaire), a le droit de dissoudre l’Assemblée, ou encore d’opposer son veto à des lois adoptées par le Parlement (ce que « Marcelo » a réalisé à 22 reprises depuis 2016).