A Londres, «le début d’un long combat» pour Julian Assange

Par

Lundi s’est ouvert, devant un tribunal dépendant de la prison de haute sécurité de Belmarsh, le procès du fondateur de WikiLeaks en vue de son extradition vers les États-Unis. Près de 150 « gilets jaunes » avaient fait le déplacement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Londres (Royaume-Uni), de notre envoyé spécial.– Tout semblait être fait pour que l’ouverture du procès de Julian Assange devant la justice britannique en vue de son extradition aux États-Unis, lundi 24 février au matin, se fasse loin des yeux du monde.