A Londres, «le début d’un long combat» pour Julian Assange

Lundi s’est ouvert, devant un tribunal dépendant de la prison de haute sécurité de Belmarsh, le procès du fondateur de WikiLeaks en vue de son extradition vers les États-Unis. Près de 150 « gilets jaunes » avaient fait le déplacement.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Londres (Royaume-Uni), de notre envoyé spécial.– Tout semblait être fait pour que l’ouverture du procès de Julian Assange devant la justice britannique en vue de son extradition aux États-Unis, lundi 24 février au matin, se fasse loin des yeux du monde.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal