En Amazonie, la crise sanitaire risque d'accélérer encore la déforestation

Par

Les 20 millions d'habitants de l'Amazonie brésilienne sont particulièrement fragiles face à la pandémie. Dans les lieux les plus reculés, les communautés autochtones sont menacées. Tandis que tronçonneuses et tractopelles continuent de tourner à plein régime.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rio de Janeiro (Brésil), de notre correspondant.– « Si j'habitais à Manaus, je serais très inquiet. » Ce 7 avril, le secrétaire à la santé de l'État vient d'être limogé en pleine pandémie, et le ministre de la santé ne cache pas sa préoccupation. Depuis, le ministre a aussi été limogé et ses craintes s'avèrent amplement justifiées : à peine un mois après le premier cas dans la région, le système de santé local s'est déjà effondré.