La présidente des Jeunes socialistes européens: «Trop de sommets, pas assez de décisions»

Par

Les sociaux-démocrates se sont retrouvés le 25 août près de Paris pour réfléchir à l'Europe de l'après-Brexit. Mais la social-démocratie a-t-elle encore les clés pour sortir l'UE du marasme ? Entretien avec Laura Slimani, présidente des Jeunes socialistes européens, qui plaide pour la fin de la « grande coalition » avec la droite à Bruxelles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Bruxelles. - François Hollande réunit jeudi à La Celle-Saint-Cloud les dirigeants sociaux-démocrates européens, à l’approche du sommet de Bratislava du 16 septembre, censé « relancer » l’Europe après la crise ouverte par le Brexit. L’Italien Matteo Renzi a annulé sa venue à cause du séisme survenu en Ombrie. Manuel Valls, les Allemands Sigmar Gabriel, patron du SPD, et Martin Schulz, président du parlement européen, le premier ministre portugais Antonio Costa, le très controversé chef de l'exécutif slovaque Robert Fico, ou encore Alexis Tsipras, le numéro un du gouvernement grec (qui n’est pas social-démocrate, mais cherche des alliés) sont, eux, tous attendus en banlieue de Paris.