L’Argentine se prépare au retour du péronisme

Par

Le chef d’une large coalition de centre-gauche, Alberto Fernández, est donné nettement vainqueur à la présidentielle de ce dimanche 27 octobre, face au président de droite Mauricio Macri, fortement critiqué pour sa gestion de la crise économique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Buenos Aires (Argentine), de notre correspondante.– Les villes de Córdoba et Mar del Plata se sont teintes de bleu ciel et blanc, jeudi, alors que les deux principaux candidats à la présidentielle argentine, dont le premier tour est prévu ce dimanche 27 octobre, tenaient leurs meetings de fin de campagne devant des foules de partisans munis de drapeaux argentins.