Macron et Sassou-Nguesso: la forêt, le faux gisement et les vrais millions

Par et vincent hugeux

Juste après une énorme découverte pétrolière dans la jungle du Congo-Brazzaville, Emmanuel Macron a signé avec le président Sassou-Nguesso une lettre promettant 65 millions de dollars pour préserver cette forêt vierge et ses tourbières. Mais notre enquête montre que ce gisement de brut était grossièrement surévalué.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Brazzaville, le mercredi 14 août 2019. Au détour du traditionnel discours prononcé à l’occasion de l’anniversaire de l’indépendance de la République du Congo, le président Denis Sassou-Nguesso tient à partager une grande nouvelle avec ses « chers compatriotes ». Quatre jours plus tôt, une compagnie pétrolière congolaise avait annoncé la découverte d’un gisement colossal, capable de cracher 983 000 barils par jour. De quoi quadrupler d’un seul coup la production nationale.