L’Amérique latine retient son souffle face à l’ascension de Bolsonaro

Par , Marc Saint-upéry et Anna SLIZEWICZ

La victoire de Bolsonaro, dimanche au Brésil, représente un séisme pour la politique latino-américaine. De Buenos Aires à Caracas, en passant par Bogotá et Quito, les dirigeants sud-américains cherchent la réponse à l'ascension du candidat d'extrême droite. Tour d'horizon.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jair Bolsonaro, candidat de l'extrême droite, a été officiellement déclaré dimanche soir élu à la présidence du Brésil. Il est crédité de 55,2% des voix contre 44,8% pour Fernando Haddad, son adversaire du Parti des travailleurs (PT) a annoncé le Tribunal supérieur électoral (TSE). Avec l'ascension de Bolsonaro au pouvoir, c'est toute l'Amérique du Sud qui retient son souffle. Comment les capitales se sont-elles préparées à une victoire annoncée de Bolsonaro ? Tour d'horizon.