Génocide en Namibie: l’Allemagne continue d’hésiter à formuler des excuses officielles

Par

Alors que s’ouvrira à Berlin en 2020 un musée ethnologique déjà très controversé, entretien avec l’historienne Christiane Bürger, qui a étudié la manière dont Allemagne de l’Ouest et de l’Est ont rédigé des histoires différentes du massacre commis en Namibie au début du siècle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’ancienne ministre allemande du développement avait provoqué, en 2004, une polémique intense autour de la réalité des exactions allemandes dans l’ex-« Sud-ouest africain ». Heidemarie Wieczorek-Zeul avait osé formuler des excuses, lors d’un déplacement officiel en Namibie, pour les « atrocités [commises] que nous nommerions aujourd’hui génocide ».