Retards de vaccins: la Commission cherche la parade

Par

Critiquée pour sa stratégie d’achat groupé, la Commission européenne a adopté ce vendredi un mécanisme pour freiner les exportations de vaccins hors UE. Elle espère ainsi calmer les impatiences, renforcées par les retards de livraison.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que les annonces de retards se sont multipliées cette semaine dans la livraison de vaccins aux Européens, la Commission de Bruxelles, acculée, découvre les charmes du protectionnisme : l’exécutif a présenté vendredi après-midi un mécanisme inédit, qui prévoit de bloquer les exportations de vaccins à des pays hors UE, si les laboratoires qui les produisent sur le sol européen n’ont pas, dans un premier temps, tenu leurs engagements de livraison vis-à-vis de l’Union.