Au Mali, l’élite étudiante rêve d'Amérique, pas de France

Par
Les universités anglo-saxonnes attirent de plus en plus les étudiants maliens en raison du mode de vie en campus, des bourses et des débouchés professionnels. Les diplômes français continuent d'avoir la cote, mais la société y est perçue comme «fermée», «hostile aux étrangers, surtout aux noirs». Reportage au lycée Liberté de Bamako et à l'École normale supérieure.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyée spéciale à Bamako