À Kaboul, la fin des évacuations approche, Londres et Paris proposent une « zone protégée »

Par Mortaza Behboudi

Entamées il y a deux semaines avec la prise de Kaboul, les opérations d’évacuation des Afghans fuyant le régime taliban touchent à leur fin à l’aéroport, à mesure qu’approche la date butoir du 31 août prévue pour le retrait des soldats américains. Paris et Londres proposent la création d’une « zone protégée » dans la capitale afghane.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les forces américaines qui participent à l’évacuation des Afghans depuis l’aéroport de Kaboul sont de nouveau en alerte après l’attentat-suicide de jeudi revendiqué par l’État islamique, qui a tué au moins 180 civils et 13 militaires américains.