Kosovo : l’UE et les États-Unis arrachent « in extremis » un accord avec la Serbie

Depuis des semaines, les tensions ne faisaient que monter : le Kosovo et la Serbie semblaient inéluctablement se diriger vers une nouvelle confrontation. Un accord a finalement été conclu, samedi 27 août, par les médiateurs américains et européens. Jusqu’à la prochaine poussée de fièvre.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les tabloïds serbes proches du régime l’ont martelé durant tout le mois d’août : Albin Kurti, premier ministre du Kosovo, prépare la guerre. Ces médias ont complaisamment repris les déclarations du président serbe Aleksandar Vučić, qui annonçait lui-même le 21 août que les Albanais du Kosovo auraient fait venir des combattants du Caucase – des Tcherkesses et des Tchétchènes opposés au régime prorusse de Ramzan Kadyrov – pour « tuer les Serbes ». Bref, à en croire Belgrade, des « pogroms » étaient en préparation dans le secteur serbe du nord du Kosovo.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal