Une ex-ambassadrice de France devient au prix fort présidente de la Géorgie

Par

Ancienne diplomate française, Salomé Zourabichvili a été élue mercredi présidente de la Géorgie. Sa victoire est surtout celle d’un oligarque multimilliardaire, un temps de nationalité française. Il a pris le contrôle depuis 2012 de ce petit État du Caucase en utilisant sa fortune pour rallier les électeurs. Le voici aujourd’hui accusé d’avoir acheté l’élection pour plus de 500 millions de dollars.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est l’étrange victoire d’une étonnante personnalité. L'ex-ambassadrice de France Salomé Zourabichvili a été élue, mercredi 28 novembre, présidente de la Géorgie avec un score sans appel : 60 % des voix, contre 40 % à son adversaire, Grigol Vachadze, un proche de l’ancien président Mikhaïl Saakachvili. Ce dernier avait perdu le pouvoir en 2012 et vit aujourd’hui en exil aux Pays-Bas après avoir été un temps gouverneur de la région d’Odessa en Ukraine (notre article ici).