Chili : une nouvelle ère politique

Plus de deux ans après l’une des plus graves crises sociales de l’histoire récente du Chili, une assemblée constituante travaille pour trouver un nouveau texte qui remplacera la Constitution néo-libérale laissée par le dictateur Pinochet. Mais ses travaux futurs dépendent de l’issue de la présidentielle dont le premier tour est dimanche 21 novembre. Retrouvez les articles de Mediapart sur ce processus chilien inédit.

Dans un Chili divisé, un duel entre l’extrême droite et la gauche au second tour de la présidentielle

Par
Santiago du Chili, le 21 novembre 2021. Les partisans de Gabriel Boric se rassemblent après les résultats du premier de l’élection présidentielle. © Photo Cris Saavedra Vogel / Agence Anadolu via AFP Santiago du Chili, le 21 novembre 2021. Les partisans de Gabriel Boric se rassemblent après les résultats du premier de l’élection présidentielle. © Photo Cris Saavedra Vogel / Agence Anadolu via AFP

Le candidat d’extrême droite, José Antonio Kast, arrivé en tête, et celui de la gauche, Gabriel Boric, seront opposés pour le second tour, le 19 décembre. Dans ce scrutin à surprises, Franco Parisi, qui a fait campagne depuis l’étranger, a dépassé les partis historiques. 

« Les gauches chiliennes ne cessent de surprendre »

Par
Une manifestante à Santiago, le 21 octobre 2019: « Despierta » ['réveillée' ou 'éveillée'] © Pablo Vera / AFP. Une manifestante à Santiago, le 21 octobre 2019: « Despierta » ['réveillée' ou 'éveillée'] © Pablo Vera / AFP.

Les Chiliens de France suivent avec passion les avancées de la Constituante, et avec davantage d’inquiétude la présidentielle, dont le premier tour se tient dimanche. Tous regrettent le manque d’intérêt des gauches françaises pour ce qui s’y joue.

Au Chili, le danger Kast, candidat nostalgique de Pinochet

Par
José Antonio Kast le 11 novembre 2021 lors d’un débat à Santiago. © Martin Bernetti/AFP José Antonio Kast le 11 novembre 2021 lors d’un débat à Santiago. © Martin Bernetti/AFP

Le candidat d’extrême droite à la présidentielle de dimanche, José Antonio Kast, nie les crimes de la dictature militaire de Pinochet. Et promet de revenir sur les droits des femmes. À l’approche du scrutin, cet avocat de 55 ans a multiplié les provocations.

Au Chili, Gabriel Boric tente d’offrir une victoire inédite à la gauche

Par et
Gabriel Boric, du parti de gauche « Apruebo Dignidad » à Santiago, le 28 octobre 2021. © Photo Martin Bernetti / AFP Gabriel Boric, du parti de gauche « Apruebo Dignidad » à Santiago, le 28 octobre 2021. © Photo Martin Bernetti / AFP

Gabriel Boric incarne une nouvelle gauche, à la fois modérée et en rupture avec les forces qui ont assuré la « transition à la démocratie ». Deux ans après la révolte qui a permis la Constituante, il promet d’en finir avec le legs néolibéral de la dictature.

Au Chili, la Constituante est rattrapée par la crise politique

Par
Les candidats à l’élection présidentielle chilienne, avant un débat télévisé à Santiago, le 15 novembre 2021. © Photo Esteban Félix / Pool / AFP Les candidats à l’élection présidentielle chilienne, avant un débat télévisé à Santiago, le 15 novembre 2021. © Photo Esteban Félix / Pool / AFP

Au Chili, la Convention constitutionnelle vient d’achever quatre mois de travail intense. Malgré les controverses et une démission, elle avance dans la rédaction du document principal. Ses cent vingt premiers jours coïncident avec l’élection présidentielle prévue le 21 novembre, en pleine crise politique. 

Au Chili, « l’Assemblée constituante compte préserver son autonomie »

Par
Elisa Loncon prend la parole après son élection comme présidente de l’Assemblée constituante, le 4 juillet. © Javier Torres / AFP Elisa Loncon prend la parole après son élection comme présidente de l’Assemblée constituante, le 4 juillet. © Javier Torres / AFP

Entretien avec la juriste Carolina Cerda-Guzman sur les premiers pas de la Convention constitutionnelle. Celle-ci a pour mission de réécrire le texte fondamental de 1980, rédigé sous la dictature de Pinochet. Le processus est déjà l’occasion d’avancer une conception plus ouverte et plurielle de la nation.

Au Chili, Irací Hassler devient la première communiste à diriger Santiago

Par
Irací Hassler en visite dans un quartier de Santiago le 20 mai 2021. © Martin Bernetti/AFP Irací Hassler en visite dans un quartier de Santiago le 20 mai 2021. © Martin Bernetti/AFP

Dans ce pays d’Amérique du Sud en pleine effervescence politique et sociale, le Parti communiste incarne le changement. L’une des figures est la nouvelle maire féministe de Santiago, qui à 30 ans est devenue la première maire communiste à diriger la capitale chilienne.

Chili: les visages d’un «séisme politique»

Par
 © Mediapart © Mediapart

Retour sur les résultats électoraux historiques du week-end dernier au Chili. Notre invité, Franck Gaudichaud, commente le profil de plusieurs membres de la Constituante et de nouveaux élus locaux. Ces derniers donnent à voir la vitalité de la société chilienne et le bouleversement en cours des rapports de force politiques. 

Au Chili, les candidats indépendants et «Tante Pikachu» créent la surprise

Par
Giovanna Grandón en pleine campagne, déguisée en Pikachu, en compagnie de la candidate Mapuche, Juanita Millal, le 23 mars 2021 dans un quartier pauvre de Santiago. © Martin Bernetti/AFP Giovanna Grandón en pleine campagne, déguisée en Pikachu, en compagnie de la candidate Mapuche, Juanita Millal, le 23 mars 2021 dans un quartier pauvre de Santiago. © Martin Bernetti/AFP

L’Assemblée constituante chilienne qui sort du scrutin du week-end sera dominée par les indépendants – dont certains hauts en couleur, fans de mangas et de dessins animés japonais – et les nouvelles forces de gauche alliées aux communistes. Un séisme politique dont la droite et le président font les frais.

Au Chili, des élections historiques

Par
Des affiches électorales à Santiago le 7 mai 2021. © Martin Bernetti/AFP Des affiches électorales à Santiago le 7 mai 2021. © Martin Bernetti/AFP

Les Chilien·ne·s désignent les 15 et 16 mai les citoyen·ne·s chargé·e·s d’écrire leur Constitution. Avec une règle inédite : l’assemblée de citoyen·ne·s sera paritaire.

«La Constituante paritaire au Chili est une innovation mondiale»

Par
Santiago, le 12 mai 2021. © Martin Bernetti/AFP Santiago, le 12 mai 2021. © Martin Bernetti/AFP

Les mobilisations chiliennes de 2019 s’inscrivent dans une décennie de crises politiques en Amérique latine, souligne Kevin Parthenay, auteur du livre Crises en Amérique latine, les démocraties déracinées (2009-2019).

La dette du Chili envers le peuple mapuche

Par
Une candidate mapuche à la Constituante, Juanita Millal, avec le kultrun, instrument traditionnel, à Santiago le 7 janvier 2021. © Claudio Reyes/AFP Une candidate mapuche à la Constituante, Juanita Millal, avec le kultrun, instrument traditionnel, à Santiago le 7 janvier 2021. © Claudio Reyes/AFP

Racisme, agressions et invisibilité politique ont marqué la relation entre l’État chilien et les Mapuches, groupe majoritaire parmi les peuples autochtones. Toutefois, dans un geste sans précédent, ces derniers disposeront de 17 des 155 sièges de l’Assemblée constituante qui est désignée les 15 et 16 mai.

Au Chili, après l’euphorie collective vient le temps des débats

Par Victor Figueroa Clark (Alborada)
Santiago, le 21 octobre 2020. © Martin Bernetti/AFP Santiago, le 21 octobre 2020. © Martin Bernetti/AFP

Le résultat du référendum chilien est un appel au changement progressiste, mais les efforts restent à poursuivre pour traduire la mobilisation sociale de masse dans l’élaboration d’une nouvelle Constitution.

«Au Chili, c’en est fini de la Constitution maudite de la dictature»

Par
Les Chiliens fêtent le «oui» au référendum, Plaza Italia, 25 octobre 2020. © Matias Basualdo / NurPhoto via AFP Les Chiliens fêtent le «oui» au référendum, Plaza Italia, 25 octobre 2020. © Matias Basualdo / NurPhoto via AFP

Entretien avec le politiste Franck Gaudichaud, qui revient sur le référendum historique par lequel les Chiliens ont décidé de changer de Constitution, se débarrassant ainsi du texte rédigé sous le régime de Pinochet. 

Au Chili, le «oui» à une nouvelle Constitution triomphe

Une femme manifeste à Santiago le 18 octobre pour le premier anniversaire du mouvement social. «Le machisme tue». © CLAUDIO REYES/AFP Une femme manifeste à Santiago le 18 octobre pour le premier anniversaire du mouvement social. «Le machisme tue». © CLAUDIO REYES/AFP

Les électeurs chiliens se sont largement prononcés dimanche en faveur d’une réécriture de la Constitution. Ce scrutin était la conséquence des mouvements sociaux qui ont enflammé le pays depuis octobre 2019 et dont les femmes ont été des protagonistes majeures.

Au Chili, les féministes sont en première ligne du combat pour une nouvelle Constitution

Par
Une femme manifeste à Santiago le 18 octobre pour le premier anniversaire du mouvement social. «Le machisme tue». © CLAUDIO REYES/AFP Une femme manifeste à Santiago le 18 octobre pour le premier anniversaire du mouvement social. «Le machisme tue». © CLAUDIO REYES/AFP

Les Chiliens sont appelés dimanche 25 octobre à se prononcer sur le principe d'une nouvelle Constitution. Ce scrutin est la conséquence des mouvements sociaux qui ont enflammé le pays depuis octobre 2019 et dont les femmes ont été des protagonistes majeures.

Au Chili, le groupe féministe Las Tesis est poursuivi par la justice  

Par Camille Audibert
La vidéo d'intervention devant le commissariat. © Capture d'écran/YouTube La vidéo d'intervention devant le commissariat. © Capture d'écran/YouTube

Le groupe Las Tesis, originaire de Valparaíso, avait fait sensation en pleine révolte sociale fin 2019 avec la performance « Un violeur sur ton chemin ». Mais c’est une autre intervention artistique dénonçant les violences policières qui lui vaut des ennuis.

Au Chili, la jeune présidente de l’ordre des médecins a imposé sa voix

Par
Izkia Siches. © Capture d'écran/Colegio de medico Izkia Siches. © Capture d'écran/Colegio de medico

Izkia Siches, 34 ans, est depuis 2017 la première femme présidente de l’ordre des médecins du Chili. Engagée à gauche, elle critique ouvertement les mesures prises par le gouvernement du président Sebastián Piñera face à la pandémie de coronavirus.

«A l’air libre»: entretien avec William Dab, choc annoncé pour les précaires, la crise au Chili

mini

Au programme de notre émission quotidienne en accès libre : un entretien avec l’ancien directeur général de la santé, la crise vue du Chili, le choc qui s’annonce pour les précaires en France.

Au Chili, la révolte continue de gronder

Par Camille Audibert
"Le mois de mars débarque", annonce ce graffiti dans les rues de Santiago. © Camille Audibert "Le mois de mars débarque", annonce ce graffiti dans les rues de Santiago. © Camille Audibert

Près de cinq mois après le début de la contestation et à quelques semaines de la tenue d’un référendum sur l’écriture d’une nouvelle constitution, la révolte est sur tous les fronts.

Le mouvement social chilien prétexte à des violences sexuelles

Par
Performance de "Las Tesis" à Santiago. © DR Performance de "Las Tesis" à Santiago. © DR

La répression du mouvement social au Chili a été marquée par des violences sexuelles systématiques. Des collectifs féministes tentent d’obtenir justice et de pousser à des réformes au sein de la police, appelant à manifester dimanche et lundi.

Le Chili se prépare à un mois de mobilisation avant le débat sur la constituante

Par
Manifestation contre le président Sebastián Piñera le 28 février à Santiago. © MARTIN BERNETTI/AFP Manifestation contre le président Sebastián Piñera le 28 février à Santiago. © MARTIN BERNETTI/AFP

Le 26 avril, le Chili décidera par référendum s’il souhaite ou non une nouvelle constitution. Des associations s’y préparent depuis des mois et le mouvement social d’octobre 2019, alors que de nouvelles manifestations sont prévues en mars.

Au Chili, footballeurs et supporters sont acteurs de l’opposition à Sebastián Piñera

Par
Les ultras de Los de Abajo, supporters de la Universidad de Chile, durant les manifestations anti-Piñera. © Facebook Los de Abajo Les ultras de Los de Abajo, supporters de la Universidad de Chile, durant les manifestations anti-Piñera. © Facebook Los de Abajo

Dans un pays où le football a été un vecteur de contestation sous la dictature de Pinochet, les stars du ballon se disent solidaires des manifestants et le championnat a été annulé sous la pression des joueurs et ultras. Ces derniers dépassent leurs rivalités pour unir leurs forces et grossir les cortèges contre le président Sebastián Piñera.

Chili: un rapport de l’ONU dénonce la répression violente des manifestants par les forces de l’ordre

Par

Un rapport publié vendredi 13 décembre par le bureau du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH) juge que les policiers et les militaires chiliens ont violé les normes internationales en matière de maintien de l’ordre et d’usage de la force lors du récent mouvement social qui a débuté en octobre. 

La chanson engagée résonne de nouveau dans les rues du Chili

Par
Un manifestant porte un masque de Víctor Jara à Santiago (Chili) le 29 octobre 2019. © REUTERS/Edgard Garrido Un manifestant porte un masque de Víctor Jara à Santiago (Chili) le 29 octobre 2019. © REUTERS/Edgard Garrido

La révolte sociale qui secoue le Chili se fait en musique. Elle puise dans une tradition qui remonte au gouvernement de Salvador Allende, le président socialiste qui s’est suicidé lors du coup d’État de 1973. Les chansons de Víctor Jara, tuée par la junte la même année, figurent parmi les reprises les plus populaires.

Les dix jours où le Chili a basculé

Par
chili-1

Pendant plus de trente ans, les gouvernements successifs qui ont présidé aux destinées du Chili ont renforcé le modèle économique néolibéral mis en place sous la dictature militaire d’Augusto Pinochet. Mais le mouvement de révolte surgi il y a près de deux semaines a provoqué la pire crise politique depuis le retour de la démocratie : le peuple chilien a soif de changement.

Le Chili en état d’urgence sociale

Par

Le président conservateur chilien Sebastián Piñera a fait appel à l’armée pour réprimer les manifestations contre la hausse du tarif du métro à Santiago, la capitale. Mais si le projet a été abandonné dimanche, la crise se poursuit et la colère est toujours aussi vive après la mort de treize personnes.