Dossier Qatar : le Mondial de la honte

© Photo AFP

Du 20 novembre au 18 décembre 2022, le Qatar accueille la Coupe du monde de football masculin, le plus grand événement sportif de la planète. Un « Mondial de la honte » tant l’émirat gazier, qui s’est hissé en quelques décennies parmi les pays les plus riches au monde, est le royaume de toutes les dérives, tous les scandales. Esclavagisme moderne, atteintes à l’environnement, corruption… Retrouvez notre série d’enquêtes, reportages et analyses.

Qatar : le Mondial de trop

Devant le dôme abritant le compte à rebours de la Coupe du monde de football Qatar 2022, à Doha le 12 août 2022. © Photo Mustafa Abumunes / AFP
Que le Mondial de foot se joue au Qatar ou ailleurs, l’exaspération démocratique et sociale face à la crise climatique et à l’inégalité des richesses impose aux grandes compétitions de changer de modèle. Il faut documenter et dénoncer la confiscation du football par des instances sportives et politiques ultralibérales. En espérant que les prises de conscience changeront enfin le cours des événements sportifs. 

Les nouvelles liaisons dangereuses de Sarkozy avec le Qatar

Corruption

© Photo illustration Sébastien Calvet / Mediapart avec AFP
Un rapport de la police anticorruption montre que Nicolas Sarkozy aurait fait financer a posteriori par le Qatar, en 2011, des prestations de communication réalisées par le publicitaire François de La Brosse pour sa campagne électorale de 2007, puis pour l’Élysée. Aucune d’entre elles n’avait été facturée.

Au Qatar, l’enfer des travailleuses domestiques

International

« Je travaillais tous les jours une vingtaine d'heures, sept jours sur sept, mais mon employeur refusait de me payer certains mois. » © Photo Rachida El Azzouzi / Mediapart
Encore plus invisibilisées que les forçats des chantiers car maltraitées dans l’intimité de foyers privés où elles sont recluses, les travailleuses domestiques subissent des abus et des violations systémiques au Qatar. Deuxième volet de notre enquête au royaume de l’esclavage moderne.

Mondial de foot : au Qatar, l’esclavage fait son gros œuvre

Moyen-Orient

© Illustration Simon Toupet / Mediapart
Travail forcé ou non payé, cadences infernales sous des chaleurs extrêmes… Malgré plusieurs réformes amorcées sous la pression, l’émirat demeure pour les travailleurs migrants un voyage en enfer. Premier volet de notre enquête à deux mois de l’ouverture de la Coupe du monde de football. 

Lola Schulmann (Amnesty) : « La Fifa a failli à ses responsabilités, elle doit payer »

Sports

Lola Schulmann. © dr
À la pointe de la dénonciation des atteintes aux droits humains au Qatar, Amnesty International appelle à faire pression sur la Fifa pour qu’elle alloue un minimum de 440 millions de dollars à l’indemnisation des petites mains esclavagisées mortes ou vivantes qui ont construit les infrastructures du Mondial de football.

Les secrets du Qatargate

International

© AFP / Simon Toupet
Grâce à des documents inédits, Mediapart révèle les coulisses du Qatargate, cette enquête judiciaire pour corruption présumée sur l’attribution au Qatar de la coupe du monde de football 2022. Récit d'une affaire d’États qui mêle arrangements au sommet, football, amitiés, diplomatie et business.

Le Qatar sous la menace de l’affaire du Mondial 2022

Moyen-Orient

L’émir du Qatar Hamad al-Thani, son épouse la cheikha Moza et le président de la Fifa Sepp Blatter, lors de l’attribution du Mondial 2022 au Qatar, le 2 décembre 2010, à Zurich. © Reuters
Pour Doha, la Coupe du monde de football est un événement de portée stratégique. Mais le plus grand succès de la stratégie d’influence du Qatar par le sport est terni par la multiplication des affaires de corruption dans l’attribution des compétitions.