À l’Assemblée, la « niche parlementaire » des Insoumis vire au pugilat

Sacrifiant leur texte sur l’abolition de la corrida pour tenter de faire voter leur loi sur la réintégration des soignants non vaccinés, les députés LFI ont, dans un hémicycle à l’ambiance survoltée, dénoncé la stratégie d’« obstruction » de leurs adversaires.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Et soudain, tout a changé. L’incroyable vent de concorde qui s’était levé après l’adoption du texte sur la constitutionnalisation de l’IVG est retombé d’un coup. Finies les émotions partagées entre la majorité et la gauche. L’Assemblée a repris son cours, et un peu après 17 heures, c’est un Aymeric Caron furieux qui a empoigné le micro pour rendre les armes sous les huées des bancs situés à droite de l’hémicycle : « Je tiens à m’excuser pour ceux qui ont cru en nous, mais je dois me rendre à l’évidence : nous ne pourrons pas abolir la corrida aujourd’hui, je suis contraint de retirer le texte. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal