Emmanuel Macron, un funambule sur le fil du déni pour ses vœux présidentiels

Pour ses sixièmes vœux de la Saint-Sylvestre, le président de la République a confirmé sa volonté de mener à bout la réforme des retraites. Avare en annonces, muet sur les salaires ou le logement et inconséquent sur la catastrophe climatique, le chef de l’État a surtout voulu faire la part belle, dans son allocution, aux promesses d’avenir radieux.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Face aux colères qui montent et aux difficultés qui s’amoncellent, Emmanuel Macron a tenté de s’ériger en président « bâtisseur », samedi 31 décembre à l’occasion de ses vœux aux Français·es. Le président de la République a consacré les dix-huit minutes de son allocution à convaincre le pays qu’il était à l’action, invoquant une demi-douzaine de fois son « travail » et son « engagement ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal