Enquetes

  • A Vienne, la police a fait grand ménage lors de la visite présidentielle

    Par
    Mediapart a recueilli une dizaine de témoignages concordants et à visage découvert desquels il ressort que la police a mis à l'écart de la voie publique, contrôlé, fouillé ou arrêté de nombreux opposants à Nicolas Sarkozy en marge d'une visite du président de la République à Vienne (Isère), mardi 13 mai. La préfecture de l'Isère estime que "les libertés fondamentales ont été respectées".
  • Pendant les JO, le dalaï-lama court la France

    Par

    Le dalaï-lama est en France. Douze jours pour rencontrer les groupes parlementaires sur le Tibet, enseigner le bouddhisme à Nantes, inaugurer un temple et y croiser Carla Bruni-Sarkozy. Mais pas Nicolas Sarkozy.

    A l'occasion de ce séjour, nous republions notre article "La lente construction politique du dalaï-lama" où nous décortiquions le financement du Tibet par la CIA, le fonctionnement du gouvernement en exil, les amitiés douteuses du dalaï-lama et les hésitations de la diplomatie chinoise.

  • La crise du logement frappe les divorcés de plein fouet

    Par
    Chaque année, 120.000 couples divorcent en France, et, dans les deux tiers des cas, des enfants sont impliqués. Pour le parent qui n'obtient pas la garde des enfants, se pose de façon toujours plus accrue la question du relogement. Avec le risque, faute de moyens, de ne pas pouvoir héberger ses enfants chez lui, et donc de s'en éloigner.
  • Le nouveau code du travail est-il un monstre ou une cathédrale?

    Par
    Il devait être plus simple, plus logique, plus pratique. Mais après une gigantesque refonte qui a duré plus de deux ans, le nouveau code du travail qui entre en vigueur ce jeudi 1er mai s'avère tout aussi monumental... et complexe. Chamboulé de fond en comble, comptant 3000 pages et près de 4000 articles, il risque de devenir un casse-tête pour les juges et les avocats. Sans parler du salarié lambda, que le nouveau code n'aidera pas vraiment à se repérer.
  • Devedjian-Pasqua, un choc frontal dans les Hauts-de-Seine

    Par
    Contesté à la présidence du conseil général des Hauts-de-Seine, désormais encadré par deux secrétaires généraux adjoints à l'UMP, Patrick Devedjian tente de s'imposer comme le vrai patron du 92. Mais cette stratégie se heurte à Charles Pasqua, à ses proches et à ceux de Nicolas Sarkozy. C'est l'heure des accusations et règlements de comptes. Lire également: le grand gâchis de la "fac Pasqua".
  • Le grand gâchis de la «fac Pasqua»

    Par

    Inaugurée en 1995, l'université privée Léonard-de-Vinci – surnommée «fac Pasqua» en référence à son fondateur et actuel président – voit sa subvention publique diminuée de 3,2 millions d'euros et ses locaux amputés de moitié. Un rapport pointe l'échec financier d'une opération qui aura au total coûté un demi-milliard d'euros au département des Hauts-de-Seine. Mediapart a rencontré Charles Pasqua qui se dit déterminé à ne pas laisser son successeur Patrick Devedjian dilapider l'héritage. Lire également : un choc frontal dans les Hauts-de-Seine.

  • Révélations sur la "caisse noire" de l'UIMM

    Par et

    Pour la première fois, des témoins brisent le silence qui entoure la "gestion" de la caisse noire de l'UIMM. Des «enveloppes» transportées par un collaborateur de Matignon du temps d'Edith Cresson puis de Pierre Bérégovoy, des parlementaires «achetés» en 1995, des syndicats «arrosés»... Mediapart révèle les nouveaux éléments recueillis par le juge Le Loire, susceptibles de relancer l'enquête sur l'organisation patronale. Lire également les réactions des responsables syndicaux.

  • Révélations sur l'affaire de l'UIMM

    Par et
    Des « enveloppes » remises à Matignon du temps d'Edith Cresson puis de Pierre Bérégovoy, des parlementaires «achetés» en 1995, des syndicats « arrosés » ... Mediapart révèle les nouveaux témoignages recueillis par juge Le Loire, susceptibles de relancer l'enquête sur l'UIMM.
  • Révélations sur l'affaire de l'UIMM

    Par et
    Des « enveloppes » remises à Matignon du temps d'Edith Cresson puis de Pierre Bérégovoy, des parlementaires «achetés» en 1995, des syndicats « arrosés » ... Mediapart révèle les nouveaux témoignages recueillis par juge Le Loire, susceptibles de relancer l'enquête sur l'UIMM.
  • Mais qui a bousculé Jin Jing?

    Par

    Depuis le passage chaotique de la flamme olympique à Paris, la porteuse de torche handicapée Jin Jing est devenue l'héroïne du peuple chinois. Pour les internautes chinois, son «agresseur» est devenu l'homme à abattre. La police française mène l'enquête et les premières gardes à vue, débutées vendredi, sèment le trouble dans la communauté tibétaine à Paris.