Entretiens

  • Jean-Luc Bonniol : «L’identité "brimée" des Guadeloupéens»

    Par
    The Big One World, de Bruno Peinado © Collection FRAC Poitou-Charentes © Adagp, Paris 2009 / photo Christian Vignaud The Big One World, de Bruno Peinado © Collection FRAC Poitou-Charentes © Adagp, Paris 2009 / photo Christian Vignaud

    Anthropologue, Jean-Luc Bonniol est un des meilleurs connaisseurs de la société guadeloupéenne. Fort de plus de trente ans de recherches de terrain, il analyse pour Mediapart la forme, le discours et les sources du mouvement social qui secoue l'île depuis plusieurs semaines. Entretien.

  • Affaire Pérol: pour Jean-Louis Bianco «les procédures sont indispensables»

    Par
    Jean-Louis Bianco, l'ancien secrétaire de l'Elysée de François Mitterrand, devenu homme de confiance de Ségolène Royal, déclarait il y a deux jours ne pas être gêné «du tout» par la nomination de François Pérol à la tête de la nouvelle banque issue de la fusion des Caisses d'épargne et des Banques populaires. Depuis, le manquement à la procédure et les suspicions de conflit d'intérêt autour de la désignation de l'actuel secrétaire général adjoint de l'Elysée l'ont amené à modifier son point de vue, même s'il dit «maintenir ses propos sur le fond». Entretien.
  • Outre-mer: Sarkozy «n'a pas pris la mesure de ce qui se passe en profondeur»

    Par
    Les négociations en Guadeloupe devraient reprendre ce vendredi à 20h, heure de Paris. Déjà, en Martinique, le collectif du 5 février regrette que les propositions du président de la République «renvoient tout le monde aux négociations sans pression réelle de l'Etat». Entretien avec l'un de ses porte-parole, Philippe Pierre-Charles, qui explique comment la Martinique a pu négocier une baisse des prix avec la grande distribution tandis que la Guadeloupe s'enfonçait dans le bras de fer.
  • Affaire Dray, réforme de la justice: la réplique des magistrats au procureur de Paris

    Par
    La magistrature est en ébullition depuis que Nicolas Sarkozy a dit sa volonté de supprimer le juge d'instruction. Les pouvoirs de ce magistrat indépendant seront transférés à un parquet soumis à l'autorité du gouvernement. Dans un entretien à Mediapart, les présidents des deux grands syndicats de magistrats (SM et USM) voient dans cette réforme une atteinte à l'indépendance de la justice. Ils s'en prennent vivement au procureur de Paris, Jean-Claude Marin, décrit comme «à la botte du pouvoir» et ayant fait «l'essentiel de sa carrière sous des gouvernements de droite». Pour eux, l'enquête du parquet de Paris visant Julien Dray constitue «l'archétype» de cette justice politisée voulue par l'Elysée.
  • Bensaïd et "la misère en milieu étudiant"

    Par
    Alors que le mouvement universitaire est descendu dans la rue aujourd'hui, Daniel Bensaïd, philosophe et enseignants-chercheurs, explique pourquoi il ne doit pas se limiter à sa propre cause.
  • François Chérèque (CFDT) : «Pas de deal avec le gouvernement»

    Par

    Le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, espère «du concret», mercredi, à l'issue du sommet social de l'Elysée, faute de quoi «des expressions radicales de désespoir peuvent s'exprimer». Echaudé par la réforme des retraites de 2003 que la CFDT avait signée seule, il se défend de vouloir conclure un compromis avec l'Elysée. «Je me moque des stratégies du président de la République», balaie Chérèque (photo M.-L.Nguyen/Wikimedia Commons).

  • Affaire Dray, réforme de la justice: le procureur de Paris s'explique

    Par

    Dans un entretien accordé à Mediapart, le procureur de Paris, Jean-Claude Marin, explique pourquoi il faut, selon lui, une réforme totale de notre procédure pénale. Il préconise la suppression du juge d'instruction, comme l'a souhaité Nicolas Sarkozy, et se montre réservé concernant une éventuelle autonomie du parquet. Le procureur plaide aussi pour la disparition du secret de l'instruction, excepté pendant des périodes d'«embargo total». Concernant l'affaire Dray, il affirme qu'elle se serait déroulée de la même façon si un juge d'instruction avait été nommé.

  • Trois politologues antillais décryptent l'ampleur d'un mouvement inédit

    Par
    Professeurs de science politique, les Martiniquais Justin Daniel et Jean-Claude William, ainsi que le Guadeloupéen Fred Reno, décryptent pour Mediapart la nature et les particularités de la mobilisation antillaise. Créé à partir de collectifs et de syndicats, ce mouvement, qui a su éviter les violences, a totalement débordé les partis politiques classiques et leurs élus devenus inaudibles, expliquent-ils tous les trois.
  • Philippe Djian, un écrivain face à ses phrases

    Par
    A 60 ans, Philippe Djian est un écrivain populaire, et majeur. Après Doggy Bag, un détour en forme de « série » littéraire comme on parle de série télé, il revient au roman pour mieux se débarrasser des intrigues et mettre à l'épreuve l'écriture. Entretien vidéo.
  • Pascale Ferran: la dernière bataille portera sur les multiplexes

    Par
    Après l'annonce par le Centre national de la cinématographie (CNC) des conclusions d'un groupe de travail sur l'écriture et la production des films, la réalisatrice Pascale Ferran réagit à des recommandations qui lui semblent aller dans la bonne direction. Celle qui fut, avec son Club des 13, à l'initiative de ce processus de révision des mécanismes d'aide sera aussi lundi soir l'invitée d'un débat Mediapart sur la politique culturelle.