Entretiens

  • Jia Zhang ke: explorer le séisme chinois

    Par
    C'est le basculement de son pays qu'a entrepris de saisir depuis quelques films le réalisateur chinois Jia Zhang ke. Après Platform, The World ou Still Life, il livre avec 24 City un document qui n'hésite pas à recourir à la fiction pour appréhender la fin d'une époque à travers la fermeture d'une usine d'armement qui aura vécu un demi-siècle. Entretien vidéo.
  • L'ère digitale

    Par et

    Personnalité majeure de la scène française depuis les années 1970, Jean-Louis Aubert, qui mène depuis 20 ans une carrière solo dont le succès ne se dément pas, à l'image de sa dernière tournée acoustique Un Tour sur moi-même, a accepté de répondre longuement à Mediapart. Dans cette troisième et dernière partie, Aubert aborde l'avenir du disque et de la musique live à l'ère d'Internet.

  • Réminiscences rock

    Par et

    Personnalité majeure de la scène française depuis les années 1970, Jean-Louis Aubert, qui mène depuis vingt ans une carrière solo dont le succès ne se dément pas, à l'image de sa dernière tournée acoustique Un Tour sur moi-même, a accepté de répondre longuement à Mediapart. Dans cette deuxième partie, il aborde la carrière de son ami Iggy Pop et l'éventuelle reformation de Téléphone.

  • Robert Castel, sociologue de «l'insécurité sociale», est mort

    Le sociologue est mort mardi. Il y a juste quatre ans, à l'occasion de la sortie de son livre La Montée des incertitudes, nous avions fait trente minutes d'entretien vidéo.

  • La vie en acoustique

    Par et

    Personnalité majeure de la scène française depuis les années 1970 et l'irruption de Téléphone, Jean-Louis Aubert, qui mène depuis 20 ans une carrière solo dont le succès ne se dément pas, à l'image de sa dernière tournée acoustique Un Tour sur moi-même, a accepté de répondre longuement à Mediapart. Reformation de Téléphone, menaces sur l'industrie du disque, évolution de sa musique: il n'a éludé aucune question dans cet entretien publié en trois parties.

  • Européennes: la base socialiste clame son ras-le-bol

    Par
    Alors que les militants socialistes doivent entériner ce jeudi les listes aux européennes lors d'un vote militant sur fond de nouvelles divisions internes, Mediapart a interrogé des secrétaires de section et des conseillers fédéraux du parti socialiste. Tous expriment une certaine lassitude, certains face à la méthode de désignation des candidats, d'autres envers la permanence des querelles intestines. Témoignages d'une base militante résignée.
  • Antoine Bello ou l’organisation de la fiction

    Par
    Depuis New York où il vit, l'écrivain de langue française mais de nationalité américaine, Antoine Bello, poursuit une série romanesque ambitieuse sur la fictionalisation de la réalité. Après Les Falsificateurs, il livre avec Les Eclaireurs un nouveau roman d'espionnage philosophique, dont le héros, Sliv, est l'agent d'un mystérieux Consortium de Falsification du Réel. Un roman qui vient d'obtenir le prix France-Culture-Télérama. Entretien vidéo.
  • Face de singe

    Par
    Dans l'entretien exclusif qu'il a accordé à Mediapart, l'homme d'affaires français Michel Lamarque explique le rôle qu'il a joué dans la libération, au printemps 1994, des membres de l'association Première Urgence détenus pas les Serbes de Bosnie. M. Lamarque affirme notamment avoir dû verser, avec l'accord du gouvernement Balladur, une «rançon» de 20 millions de francs au général Ratko Mladic.
  • Claude Lanzmann: «Tous les bourreaux se ressemblent et toutes les victimes se ressemblent»

    A près de 84 ans, Claude Lanzmann livre enfin des mémoires à la fois attendus et surprenants: Le Lièvre de Patagonie est un grand livre, la traversée en spirale d'un quasi-siècle qui s'avère une contribution aussi décisive à la littérature que Shoah le fut au cinéma. Entretien vidéo en cinq parties.

  • Christine Allain (FCPE): «Les parents veulent une école, pas une garderie»

    Par
    Les suppressions de postes dans l'éducation nationale ne devaient pas affecter l'encadrement pédagogique des élèves, assurait le gouvernement. Sauf que, dans les collèges et lycées, il faut désormais attendre en moyenne quatre semaines pour voir arriver un remplaçant. Entretien avec Christiane Allain, secrétaire générale de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE).