jean-pierre perrin

Longtemps grand reporter à Libération, travaillant sur le Proche et Moyen-Orient. A présent, journaliste indépendant et écrivain. Auteur de romans policiers, dont Chiens et Louves (Gallimard - Série noire). de récits de guerre, dont Afghanistan: jours de poussière (La Table Ronde - grand prix des lectrices de Elle en 2003) Les Rolling Stones sont à Bagdad (Flammarion - 2003) La mort est ma servante, lettre à un ami assassiné - Syrie 2005 - 2013 (Fayard - 2013) Le djihad contre le rêve d'Alexandre (Le Seuil - prix Joseph Kessel - 2017) Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Al-Baghdadi, le «calife de Mossoul», passe au désert

    Par

    Celui que l’on surnomme « le fantôme » vient de réapparaître dans une vidéo. Le chef de l’État islamique se félicite des attentats du Sri Lanka, annonce une longue bataille contre l’Occident, désigne la France comme ennemi principal. Mais il apparaît plus comme un homme traqué que comme un chef de guerre.

  • Pourquoi les Moudjahidine du peuple ont financé Vox

    Par et

    L’organisation d’opposition armée, qui vient de l’extrême gauche iranienne, a largement financé le parti d’extrême droite Vox à ses débuts. Itinéraire d’une formation prête à tout pour arriver au pouvoir.

  • Syrie, an neuf

    Par
    Bachar al-Assad et Hassan Rohani, à Téhéran, le 25 février 2019. © Reuters Bachar al-Assad et Hassan Rohani, à Téhéran, le 25 février 2019. © Reuters

    Alors que le régime syrien crie victoire, les trois coauteurs du livre Dans la tête de Bachar al-Assad examinent pour Mediapart la situation en Syrie, qui entre dans sa neuvième année de guerre. Pour Subhi Hadidi, Farouk Mardam-Bey, tous deux syriens, et Ziad Majed, un chercheur libanais, rien ne pourra se faire à l’avenir sans la Russie, ce qui rend impossible tout retour à la situation antérieure à 2011.

  • Silence, l’Iran coule

    Par
    Dans la province du Khouzistan, en Iran, le 5 avril 2019. © Reuters Dans la province du Khouzistan, en Iran, le 5 avril 2019. © Reuters

    Des vagues d’inondations sans précédent dévastent l’Iran depuis des semaines. Des milliers de villages évacués, des centaines de ponts effondrés et déjà plus de 70 morts. Le gouvernement est dépassé. Et l’aide internationale n’est pas au rendez-vous. Elle aussi est sous embargo américain.

  • Rohani à Bagdad pour desserrer l’étau américain et celui des ultras

    Par
    Hassan Rohani (au centre), à la sortie de sa rencontre avec Ali Hussein Sistani à Nadjaf, le 13 mars 2019. © Reuters Hassan Rohani (au centre), à la sortie de sa rencontre avec Ali Hussein Sistani à Nadjaf, le 13 mars 2019. © Reuters

    En Irak pour une visite d’État de trois jours, le président iranien a été reçu exceptionnellement par le grand ayatollah Sistani, qui a ainsi renforcé sa légitimité, mise à mal par les sanctions américaines, la crise économique et les factions radicales.

  • Iran: la visite d’Assad à Téhéran a mis au jour un duel au sommet de l’Etat

    Par

    L’affrontement de Mohammad Javad Zarif, le patron de la diplomatie iranienne, et de Qassem Soleimani, le chef des opérations extérieures des Pasdaran, lors de la visite de Bachar al-Assad à Téhéran, cache une bataille sourde sur la question de la transparence des transactions financières que l’UE exige de Téhéran.

  • Iran: Nasrin Sotoudeh punie de 38 années de prison

    Par
     © Iran Focus/ Amnesty international © Iran Focus/ Amnesty international

    Très engagée dans la défense des droits de la femme, l’avocate a aussi été condamnée à 148 coups de fouet. Une peine sans précédent qui intervient le jour même où une figure radicale prend la tête de la justice iranienne.

  • Iran: le registre de la répression

    Par
    Le président iranien à la tribune, à Téhéran, le 11 février 2019. © Reuters Le président iranien à la tribune, à Téhéran, le 11 février 2019. © Reuters

    Révélé par des « lanceurs d’alerte » iraniens, un fichier confidentiel de la justice iranienne dévoile l’intégralité des arrestations dans la province de Téhéran pendant trente ans. Il témoigne de l’ampleur de la répression, notamment contre les opposants politiques au régime.

  • Dans le Golfe, entre MBS et MBZ, un prince héritier peut en cacher un autre

    Par
    MBZ et MBS à Abou Dhabi, le 22 novembre 2018. © Reuters MBZ et MBS à Abou Dhabi, le 22 novembre 2018. © Reuters

    Derrière le Saoudien Mohammed ben Salmane, il y a un mentor, Mohammed ben Zayed, l’homme fort des Émirats arabes unis. Mais ce binôme, qui veut remodeler toute la région, commence à souffrir de désaccords : l’assassinat de Khashoggi et la guerre du Yémen, dont Abou Dhabi tire profit pour développer son empire maritime.

  • Une archéologie «engagée» ressuscite les cités millénaires

    Par
    Exposition « Cités millénaires » à l’Institut du monde arabe. © Thierry Rambaud / IMA / Iconem Exposition « Cités millénaires » à l’Institut du monde arabe. © Thierry Rambaud / IMA / Iconem

    À l’Institut du monde arabe, une déambulation émotionnelle, poétique et immersive, réalisée par la start-up Iconem, permet de traverser les sites anéantis de Palmyre, Alep et Mossoul, ainsi que celui, menacé, de Leptis Magna, tous reconstitués grâce à l’intelligence artificielle.