De la révolte comme maladie mentale

Par

Étouffer la révolte est un livre aussi glaçant que puissant. Il documente la façon dont l’inquiétude autour des revendications des droits civiques a abouti à l’enfermement en asile psychiatrique de milliers d’Afro-Américains, diagnostiqués « schizophrènes », en vertu d’une redéfinition de la maladie mentale elle-même.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les éditions Autrement viennent de traduire un livre écrit il y a dix ans, mais dont l’actualité demeure brûlante, alors que les tensions ethniques se situent au cœur de la prochaine élection présidentielle américaine.