Mika Etchebéhère, guerrière et libertaire

Par

Combattante de l’émancipation, l’Argentine Micaela Etchebéhère l’a été sur le front espagnol contre les troupes franquistes. Évoluant entre les milieux anarchistes et communistes, elle illustre une dissidence de gauche qui se reconnaissait dans la révolution mais pas dans l’autoritarisme. Premier volet de notre série sur les combattants de l’émancipation dans le chaos des années 1930.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les années 1930 sont régulièrement convoquées dans le débat public. Que ce soit pour appréhender ou conjurer les menaces contemporaines, référence est souvent faite à cette décennie de désastres économiques, de confusion idéologique, de violences politiques et de montée aux extrêmes en matière internationale. Si une analogie point par point perd vite de son intérêt, cette période de « gros temps historique » fournit des échos qui peuvent se révéler utiles pour penser notre condition présente.